Sélectionner une page

L’anesthésie péridurale


Auteurs: JM Wurtz, O Choquet, R Martin
Date de publication: 24 février 2012

L’anesthésie péridurale

Elle est réalisée au niveau de la colonne vertébrale et consiste à injecter l’anesthésique local dans l’espace péridural.

Cet espace est situé autour du sac dure-mérien, ce prolongement des méninges qui descend le long de la colonne vertébrale et qui contient le liquide céphalo-rachidien, la moelle épinière et les racines nerveuses lombaires et sacrées.
La puissance et l’étendue de l’anesthésie sont proportionnelles à la dose d’anesthésique local injecté. La ponction, entre deux vertèbres, est peu douloureuse car une anesthésie locale de la peau est habituellement pratiquée avant le geste. Un cathéter est mis en place dans l’espace péridural et fixé sur le dos avec une bande adhésive. Ce cathéter permet de prolonger autant que nécessaire la durée de l’anesthésie par des réinjections d’anesthésique local.

Pour les interventions lourdes et douloureuses, l’anesthésie péridurale est souvent associée à une anesthésie générale. Le cathéter peut alors être maintenu en place plusieurs jours après la fin de l’intervention pour permettre de lutter avec plus d’efficacité contre les douleurs postopératoires. Cette analgésie est le plus souvent réalisée à l’aide de pompes automatiques reliées au cathéter. C’est la technique la plus efficace pour la gestion de l’accouchement. Selon le niveau de la colonne vertébrale où est réalisée la péridurale, elle intéresse :

  • Le thorax (péridurale thoracique haute)
  • L’abdomen (péridurale thoracique basse)
  • Le bassin et les membres inférieurs (péridurale lombaire)

Evénements à venir

Sep 11

ESRA 2019

11 septembre - 14 septembre
Bilbao
Espagne
Sep 19

SFAR 2019

19 septembre - 21 septembre
Paris
France
Oct 06

MAPAR GOLF

6 octobre - 13 octobre
France
Nov 07

AFARCOT 2019

7 novembre - 9 novembre
Lille
France

A ne pas manquer

Enquête sur la rachianesthésie réalisée par i-ALR – 2018

ANESTHESIA SAFETY NETWORK - RAPPORT TRIMESTRIEL DES ÉVÈNEMENTS PÉRIOPÉRATOIRES

Incident au décours immédiat d’un bloc axilaire

CE N’EST PAS LE PIED ?

Un samedi lors d’une garde aux urgences, une patiente est admise au bloc pour une chirurgie du pied (corps étranger au pied gauche). L’activité est importante au bloc opératoire et la liste s’allonge. Je suis interrompu régulièrement tout en réalisant la consultation d’anesthésie. Je constate un pansement sur la main droite de la patiente. J’imagine qu’il a été fait aux urgences. La consultation touchant à sa fin, je propose à la patiente une anesthésie tronculaire en lui expliquant rapidement. La patiente est favorable à cette technique. Je m’installe pour réaliser un bloc axillaire droit quand l’interne de chirurgie arrive et ne comprend pas ce qui se passe. Il me dit que la patiente est là pour un corps étranger au pied gauche. Elle avait été griffée par son chat 3 jours auparavant.

Points positifs: récupération par l’équipe
Points d’amélioration: réfléchir à une checklist en équipe adaptée à la pratique de l’ALR / demander de façon claire à la patiente : « Pourquoi venez-vous au bloc ? »
MOTS CLÉS : tunnelisation / ALR / checklist

Des Ailes pour Saint-Louis du Sénégal

i-ALR a décidé de soutenir l’action d’un médecin anesthésiste qui a créé une association “Des Ailes pour Saint-Louis du Sénégal” dont le but est de favoriser l’envoi de matériel et la formation de médecins en Afrique de l’ouest. Plusieurs actions ont déjà été menées.

Cloud_word

Questionnaire sur le Facteur Humain et Organisationnel en santé et sa perception chez les soignants

Enquête sur les facteurs humains

Bonjour,
Nous nous permettons de vous contacter afin de vous proposer un questionnaire sur le Facteur Humain et Organisationnel en santé et sa perception chez les soignants.
Vos réponses permettront de mieux préparer/former à ces nouvelles approches, et programmer un événement à destination des professionnels de santé.
Ce questionnaire est anonyme et dure moins de 3 minutes à remplir.

Nous vous remercions pour votre aide,
i-ALR et le GIFH