Sélectionner une page

La douleur post-opératoire


Catégorie : i-alr Explication
Publié le mercredi 15 février 2012 22:06
Écrit par JM Wurtz, O Choquet, R Martin

La douleur post-opératoire

La disparition progressive de l’effet de l’Anesthésie Loco Régionale se traduit par la réapparition de la sensibilité et de la mobilité dans la région du corps concernée par l’anesthésie. L’anesthésie locorégionale permet une transition plus douce entre le moment où la chirurgie prend fin et le moment où le patient quitte la salle de réveil, grâce à un soulagement prolongé de la douleur.

Elle permet ainsi d’assurer la plupart du temps une excellente analgésie post opératoire.

Dans votre chambre, l’infirmière passe régulièrement pour évaluer votre douleur et s’assurer que vous êtes suffisamment soulagé(e). A cette occasion, sachez lui faire part d’éventuelles sensations inconfortables (somnolence, nausées, douleur d’estomac, démangeaisons…) et surtout n’oubliez pas de bien signaler toute douleur persistante : ceci permet d’apporter un traitement à ces désagréments.

Lors de certaines interventions importantes ou très douloureuses, un cathéter peut être laissé en place plusieurs heures ou quelques jours au contact des nerfs de la zone opérée. Des antalgiques sont injectés dans le cathéter pour minimiser la douleur postopératoire. Les séances de kinésithérapie sont donc facilitées, ainsi que vos mouvements. Selon les consignes, vous pouvez vous lever et même vous déplacer.

L’injection des médicaments au travers de ces cathéters se fait le plus souvent par des dispositifs automatiques qui sont soit des pompes électriques soit des réservoirs en élastomère. Ces dispositifs sont programmés par le médecin pour contrôler la douleur le mieux possible avec le maximum de sécurité et de confort. Certains de ces dispositifs injectent de façon automatique et à débit continu les médicaments anti douleur dans le cathéter. D’autres disposent d’une commande avec un bouton poussoir actionné par le patient lui-même. En appuyant sur ce bouton, le patient soulage lui-même sa douleur en s’administrant une dose du médicament. On parle d’Analgésie Contrôlée par le Patient.

Toutes ces techniques analgésiques sont régies par des protocoles écrits. Leur application et leur surveillance est réalisée sous le contrôle du médecin anesthésiste et/ou des membres de l’équipe douleur de l’établissement.

Evénements à venir

Sep 11

ESRA 2019

11 septembre - 14 septembre
Bilbao
Espagne
Sep 19

SFAR 2019

19 septembre - 21 septembre
Paris
France
Oct 06

MAPAR GOLF

6 octobre - 13 octobre
France
Nov 07

AFARCOT 2019

7 novembre - 9 novembre
Lille
France

A ne pas manquer

Cloud_word

Questionnaire sur le Facteur Humain et Organisationnel en santé et sa perception chez les soignants

Enquête sur les facteurs humains

Bonjour,
Nous nous permettons de vous contacter afin de vous proposer un questionnaire sur le Facteur Humain et Organisationnel en santé et sa perception chez les soignants.
Vos réponses permettront de mieux préparer/former à ces nouvelles approches, et programmer un événement à destination des professionnels de santé.
Ce questionnaire est anonyme et dure moins de 3 minutes à remplir.

Nous vous remercions pour votre aide,
i-ALR et le GIFH

Enquête sur la rachianesthésie réalisée par i-ALR – 2018

ANESTHESIA SAFETY NETWORK - RAPPORT TRIMESTRIEL DES ÉVÈNEMENTS PÉRIOPÉRATOIRES

Incident au décours immédiat d’un bloc axilaire

CE N’EST PAS LE PIED ?

Un samedi lors d’une garde aux urgences, une patiente est admise au bloc pour une chirurgie du pied (corps étranger au pied gauche). L’activité est importante au bloc opératoire et la liste s’allonge. Je suis interrompu régulièrement tout en réalisant la consultation d’anesthésie. Je constate un pansement sur la main droite de la patiente. J’imagine qu’il a été fait aux urgences. La consultation touchant à sa fin, je propose à la patiente une anesthésie tronculaire en lui expliquant rapidement. La patiente est favorable à cette technique. Je m’installe pour réaliser un bloc axillaire droit quand l’interne de chirurgie arrive et ne comprend pas ce qui se passe. Il me dit que la patiente est là pour un corps étranger au pied gauche. Elle avait été griffée par son chat 3 jours auparavant.

Points positifs: récupération par l’équipe
Points d’amélioration: réfléchir à une checklist en équipe adaptée à la pratique de l’ALR / demander de façon claire à la patiente : « Pourquoi venez-vous au bloc ? »
MOTS CLÉS : tunnelisation / ALR / checklist

Des Ailes pour Saint-Louis du Sénégal

i-ALR a décidé de soutenir l’action d’un médecin anesthésiste qui a créé une association “Des Ailes pour Saint-Louis du Sénégal” dont le but est de favoriser l’envoi de matériel et la formation de médecins en Afrique de l’ouest. Plusieurs actions ont déjà été menées.